Real Maestranza de cabaleria de Sevilla _01

Real Maestranza de caballeria de Sevilla / 068 x 106

80.00

 

 

TITRE : Real Maestranza de cabaleria de Sevilla

DATE :2003

AUTEUR :Anonyme

TYPE : Offset

DIMENSION : 068 X 106

ETAT : TBE A+

IMPRIMEUR : Impressa PAGES

MOUVEMENT ARTISTIQUE :

Contemporain

CONDITIONNEMENT :  Envoi roulée tube rigide

Catégories : ,

Description

La Real Maestranza de Caballería de Sevilla est une corporation nobiliaire aux origines remontant à la Reconquête, et dont le siège se trouve à Séville, en Andalousie. Officiellement fondée en 1670 par Charles II d’Espagne, elle est l’héritière de la Confrérie de Saint Herménégild, et est exclusivement composée d’hommes issus d’anciens lignages aristocratiques. Comme toutes les maestranzas, elle fut créée à l’origine pour former les nobles à la pratique militaire de l’équitation. Aujourd’hui dévouée à des œuvres caritatives, au développement et à la promotion des arts équestres et taurins, elle est surtout célèbre pour être la propriétaire des arènes de Séville. Elle exerce également une mission de mécénat artistique et culturel à Séville et dans sa région.

La Real Maestranza de Caballería trouve ses origines dans la confrérie de San Hermenegildo. Cette corporation chevaleresque fut fondée peu après la conquête de Séville par Ferdinand III de Castille en 1248. Les chevaliers qui l’accompagnèrent lors du siège se regroupèrent afin de s’exercer aux arts de la guerre et de la chevalerie.

Avec le développement de nouvelles pratiques et stratégies militaires au cours des siècles, et le déclin des techniques de combat médiévales, la confrérie perd peu à peu sa raison d’être. Au xviie siècle, ses membres cherchent à maintenir l’esprit et les valeurs de la corporation à travers une nouvelle forme de regroupement, plus à même de répondre aux exigences martiales de l’époque. C’est ainsi qu’est créé en 1670, le Real Cuerpo de Maestranza de Caballería (Corps royal d’équitation) de Séville, sous le règne de Charles II d’Espagne.

L’objectif de cette nouvelle société se place dans la continuité de la défunte corporation médiévale. Le corps sous patronage royal s’adapte aux évolutions structurelles de l’armée, dont la dimension féodale a depuis la fin du xve siècle laissé place à une progressive centralisation. L’ost royal s’efface au profit d’un commandement central unique, organisé en tercios 1. À ces transformations s’ajoute l’importance croissante de la cour et l’attirance exercée par celle-ci sur une noblesse qui délaisse peu à peu les armes. La Maestranza, spécialisées dans les arts équestres, s’engage dès lors dans la formation des officiers de l’armée royale. D’autres structures similaires surgiront aux quatre coins du royaume dans les décennies suivantes (GrenadeSaragosseJerez de la Frontera, entre autres) 2.

À cette fin, la corporation élève aux xviiie et xixe siècles des juments et poulains dans des écuries réputées dans toute l’Andalousie. Pleinement intégrée dans la vie de la cité et fière de son savoir-faire, l’institution organise également des cérémonies publiques dans la ville visant à promouvoir ses activités. Spectacles taurins (la tauromachie étant alors souvent pratiquée à cheval par les nobles), représentations équestres en l’honneur du roi ou à l’occasion de fêtes religieuses, et autres manifestations témoignent de l’implication de la société dans le concert sévillan.

Les membres de la confrérie s’engagent militairement aux côtés de la couronne, en participant à divers conflits dans lesquels est impliquée la monarchie espagnole. Le soutien apporté à Philippe V dans la Guerre de Succession amène celui-ci à récompenser la Maestranza, qui reçoit force privilèges, dont celui de porter un uniforme selon les mêmes conditions que les officiers militaires. Le titre de real (royale) est désormais accolé à son nom, elle devient par conséquent la Real Maestranza de Caballería de Séville. La charge de Frère majeur revient par ailleurs de droit à l’un des fils du monarque, jusqu’à ce que Ferdinand VII qui décide que les rois eux-mêmes seront titulaires de ce titre honorifique

Il n’y pas encore d’avis.

Laissez votre avis sur : “Real Maestranza de caballeria de Sevilla / 068 x 106”